Doline perçée des Carbonnières

Département : DORDOGNE (24)

Commune : CASTELNAUD LA CHAPELLE (La Chapelle Pechaud)

Coordonnées kilométriques Lambert 2 étendu :

X : 502.353

Y : 1975.818

Latitude / Longitude en WGS 84: N 44°46'34.5 / E 001°06'12.5

Altitude : 246 m

Carte IGN : 2037 OUEST

Type de calcaire :

Ere SECONDAIRE

Période JURASSIQUE

Epoque MALM (supérieur)

Etage Tithonien supérieur, ex Portlandien supérieur (J9b, Formation de Cazals d'une épaisseur de 0 à + de 150m!!!) Dolomicrites à laminations parallèles, calcaires micritiques en bancs, dolomies cristallines

Localisation :

--

Profondeur : -7,5m

Développement : 0

Description : Cette doline n'avait jamais été répertoriée. Au fond de son cône d'aspersion, un petit orifice laisse supposé que le rocher n'est pas loin. Cela risque d'être d'autant plus vrai qu'un effondrement net et plein rocher se trouve à quelques mètres de là. De plus, une perte située à 80m laisse aussi entrevoir le rocher. Il y a encore quelquechose la dessous !! Le coin est riche en phénomènes karstiques.

Remarque : de l'air chaud et humide s'échappe du fond de la doline quand il fait froid...

21 février 2009 (Nicolas ESCURAT)

Un trou à creuser

Petite scéance de désobstruction au fond de la doline pour voir les potentialités.

Au bout de quelques minutes, je découvre que le calcaire jurassique est juste là. Après avoir agrandi la petite cuvette pendant 2 heures, je m'apperçoit que je suis sur un sommet d'éboulis... Il doit y avoir du vide quelquepart. Pour avoir déjà fait une récente découverte non loin de là avec les collègues, il faudra pour la prochaine scéance s'attacher à une corde au cas où. Il y a des chances que l'on se trouve en sommet d'un puits ou d'une galerie effondrée. Est ce pénétrable? Passera t'on?

En tout cas, cela sent le gouffre à plein nez !!!

----

19 mars 2010 (Christian BRUNET, Didier JAUBERT, Frédéric MERCIER)

Début des hostilités

Poursuite de la désobstruction du fond de cette doline qui laisse présagée d'un vide quelquepart... Pour l'instant, on est sur une sorte de puits rempli de blocs avec encore un peu de terre. On arrive à faire descendre des cailloux sur plusieurs mètres de profondeurs et un orifice nous laisse entrevoir la suite de la trémie.

A la prochaine scéance on y verra plus clair je pense.

----

26 mars 2010 (Christian BRUNET, Didier JAUBERT, Frédéric MERCIER, Nicolas ESCURAT)

Une perçée encourageante

On a assez rapidement trouvé un peu de vide sous les premiers blocs qui étaient coinçés en haut d'un début de puits. Cependant, le temps humide pour ne pas dire pluvieux puis un rafraichissement soudain un peu plus tard nous on retardé dans notre offensive au marteau pneumatique :-)

On est donc resté sur notre faim pour le premier trou qui semble prometteur à moins que la trémie trouvée ce jour cette nuit ne soit trop importante. La doline a une profondeur d'environ 2.2m, et le puits fait actuellement fait 4.5m. Il semblerait qu'il y ait encore du vide la dessous mais le fond n'a pas l'air très stable...

Pour la prochaine scéance, il faudra que l'on agrandisse la tête du puits pour dégager tous les gros blocs instables qui sont situés plus bas. Pour la grosse dalle plate du fond du puits, on verra comment cela se présente.

--

2 avril 2010 (Christian BRUNET, Didier JAUBERT, Frédéric MERCIER, Nicolas ESCURAT)

Un éboulis intéressant...

Toute la partie haute a été dégagée verticalement d'un côté jusqu'à la grosse dalle plate. Chose réconfortante, on a trouvé le rocher sain derrière ce mélange de blocs et de terre. On a donc suivi ce front rocheux vers le bas. On a fini par arriver sur un amoncellement de petits blocs qui n'étaient pas très stables. Du vide se cache quelquepart!! On a eu la réponse assez rapidement quand les pierres sont parties toutes seules en plusieurs à-coups. On a donc fait une visite rapide de la partie basse pour confirmer le début d'un éboulis avec présence d'un peu de noir...

Mais en suivant le plein rocher jusqu'en bas, on a créer un surplomb d'un mètre environ. Donc au vu la conformité du gouffre, il faudra consacrer au moins 2 scéances à purger toute la partie haute située à l'aplomb de l'éboulis car un surplomb terreux ça crain un peu lol

D'ailleurs, au moment de la prise de la photo, il était déjà tomber ce qu'il faut... Dommage pour ceux qui voulaient voir l'éboulis depuis leur canapé, il faudra venir nous aider à creuser ;-)

Mais la suite est motivante.

9 avril 2010 (Christian BRUNET, Didier JAUBERT, Frédéric MERCIER, Nicolas ESCURAT)

Mise en sécurité

Nous avons bien dégagé le fond du trou au début mais on s'est vite penché par la suite la mise en sécurité de la partie haute et intermédiaire. On a donc dégagé pas mal de terre et de pierres dont une partie est retournée au fond, mais ça il fallait s'en douter.

Il n'y a donc plus que la très grosse dalle du fond à désintégrer pour faire de la place afin de creuser verticalement. On devrait donc voir à la prochaine scéance vers où cela part... (ou vers où il faut encore déblayer lol)

----

? 2010 (Christian BRUNET, Didier JAUBERT, Françis CABANAT, Frédéric MERCIER, Nicolas ESCURAT)

Mise en sécurité, le retour forçé

Après avoir été occupé à shunter les siphons du baladin, on est tous retourné voir ce trou... Ahhlala, le haut du gouffre s'est repurgé lui même. Vraiment du beau travail !! Seulement, Dame nature a fait le travail à moitié. Toute la terre est restée au fond...

Et c'est qui, qui a fait le sale boulot?

5 novembre 2010 (Christian BRUNET, ?, Didier JAUBERT, Frédéric MERCIER, Nicolas ESCURAT)

Nouvelle scéance de désobstruction où on est arrivé à -7m. On commence a voir plusieurs sommet de failles. Il faut encore descendre pour voir dans quelle direction il sera le plus facile moins difficile de progresser.

----

11 février 2011 (Christian BRUNET, ?, Didier JAUBERT, Nicolas ESCURAT)

Un éboulis intéressant... (tiens, il me semble avoir déjà dit ça quelquepart lol)

On a enfin fini de sortir toute la terre qui été tombée depuis la partie supérieure. On retrouve notre cher éboulis sur lequel on repose mais qui est quand même imbibé lui aussi de terre ce qui nous empêche d'entrevoir une suite. Il va donc falloir maintenant creuser verticalement afin de voir une issue.

Le fond du gouffre est actuellement à -7.5m de la surface.

On espère un élargissement avec du noir en prime...